BARYTON

 

Depuis ses débuts sensationnels dans le rôle de Rigoletto en 2009 au Metropolitan Opera de New York, le baryton géorgien George Gagnidze compte parmi les chanteurs de premier plan de sa catégorie.

Né à Tiflis, il étudie le chant au Conservatoire d'Etat de sa ville natale et fait ses débuts en 1996 dans Un ballo en maschera de Giuseppe Verdi à l'opéra Paliashvili.

Après avoir été lauréat des concours Leyla Gencer et Elena Obraztsova, il se présente en 2005 au Concorso Voci Verdiane. Le jury présidé par José Carreras et Katia Ricciarelli lui décerne le premier prix pour son interprétation magistrale.

A partir de l'Allemagne, George Gagnidze débute une carrière internationale qui le conduit en un temps record sur les scènes de nombreux opéras de premier ordre dans le monde entier.

Il se produit ainsi, entre autres, à la Deutsche Oper de Berlin, à la Scala de Milan, à la Wiener Staatsoper, au Teatro Real de Madrid, au Festival Verdi de Parme, au Teatro Felice de Gênes, à l'Opéra Bastille de Paris, à l'Opéra de Los Angeles et à plusieurs reprises au Metropolitan Opera de New York. Des tournées internationales conduisent George Gagnidze à travers la Chine, le Japon et la Corée du sud.

Son interprétation très remarquée du rôle de Scarpia dans la Tosca de Puccini au Metropolitan Opera de New York, qui lui vaut de consolider sa réputation d'excellent acteur et chanteur, passe au cinéma dans le monde entier et sort en DVD.

Son interprétation de Rigoletto ovationné par le public au Festival d'Aix-en-Provence en 2013 dans une mise en scène de Robert Carsen et sous la baguette de Gianandrea Noseda, est retransmise en direct par la chaîne culturelle ARTE.

Au cours de sa carrière, George Gagnidze, que s'est approprié entre-temps les rôles de baryton héroïque, a travaillé avec de nombreux chefs d'orchestre et metteurs en scène renommés comme Lorin Maazel, James Conlon, Fabio Luisi, Daniele Callegari, Gustavo Dudamel, Robert Sturua, Giancarlo del Monaco, Henning Brockhaus et Luc Bondy.

 

GEORGE GAGNIDZE

© 2019 I.S.A.R Jean-Noël Briend. 

Mit Unterstützung von  "Stadtkultur Rheinau e.V." und "MGV Rheinbischofsheim"